Master ICC

Le Master professionnel Ingénierie de la culture et de la communication est un master du département SACIM de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (retrouver plus de contenu sur la page wiki ou dailymotion de l’UVSQ).

Description et objectifs
Ce master professionnel d’Ingénierie de la Culture et de la Communication (ICC) fait partie du département « Sciences, Arts, Culture, Innovation et Multimédia » (SACIM).

Ce master propose deux parcours :
« Arts, Culture, Multimédia » (ACM) est destinée aux étudiants issus de parcours artistiques, littéraires, patrimoine, etc.
« Sciences, Culture, Multimédia » (SCM) est destinée aux étudiants issus de parcours scientifiques de sciences fondamentales.

Ce master professionnel forme, à la fois pour les professions artistiques culturelles aussi bien que pour les professions liées aux sciences et à la culture des spécialistes de la médiation des savoirs, de l’ingénierie culturelle, de l’organisation des lieux de médiation, d’espaces et d’évènements culturels, maîtrisant les technologies de la communication et du multimédia ainsi que les outils de la gestion de projets. Il prépare les étudiants à devenir des professionnels pluridisciplinaires, capables de travailler en équipe et d’évoluer dans différents univers de compétence.

A travers les options qu’ils choisiront et leurs réalisations professionnelles (projets tutorés, stages, mémoire de master en dernière année), les étudiants définiront et suivront un parcours personnalisé qui les conduira plutôt vers les métiers de la médiation culturelle, vers ceux de la communication d’entreprise, ou vers l’ingénierie de formation.


 

Spécificités de la formation
L’originalité de cette formation bi filière repose sur la synergie entre arts et sciences. Il s’agit de former des étudiants issus des deux origines, scientifique ou artistique, aux multi compétences de l’ingénierie culturelle, en prenant appui sur les connaissances et compétences acquises antérieurement. La formation est organisée autour de quatre blocs d’enseignements développés tout au long des quatre semestres en respectant une progression pédagogique concertée : enseignements fondamentaux (connaissances théoriques et critiques, connaissance du milieu culturel, scientifique et technique) ; enseignements de spécialité sur les bases de la médiation dans des domaines spécialisés propre à chaque spécialité ; enseignements des techniques de la médiation culturelle ; enseignement pratique au travers de projets tutorés, de réalisations collectives et de stages. Relativement indépendantes hormis dans la partie tronc commun des enseignements, les filières ACM et SCM sont totalement mélangée en M2 notamment pour les travaux de terrains, les projets et l’organisation d’une manifestation culturelle thématique annuelle.


 

Compétences développées
La formation fournit aux étudiants les connaissances fondamentales, les outils conceptuels et les techniques de la communication et de la médiation culturelle, de la gestion de projet, de l’audiovisuel et du multimédia appliqués à la communication. Ils seront ainsi capables de s’adapter au marché des métiers existants en continuelle évolution et aussi aux métiers émergents.

Au terme de la formation, dans les domaines d’activité qui sera les leurs, les étudiants seront notamment capables d’assurer :
– la préparation et la mise en oeuvre d’événements et d’espaces culturels ponctuels ou permanents, depuis la conception, le financement, les contacts avec les experts, jusqu’à la communication, les relations presse, l’animation, les relations avec les publics et l’évaluation des actions de médiation
– la préparation et la mise en oeuvre d’actions de communication au sein d’entreprises, que ce soit pour entretenir des relations avec les différents
publics, expliciter les activités et les risques, établir les relations presse, organiser des débats, anticiper et gérer les crises éventuelles
– la préparation et la mise en oeuvre de dispositifs de formation initiale ou continue au sein d’organismes privés ou publics.

Par la pratique du terrain, l’immersion au sein de structures et les activités liées à la mise en place de réalisation ou d’actions concrètes, les projets développés et les stages mis en place au cours des années de M1 et de M2 sont un élargissement des réseaux professionnels et donc un très grand atout pour l’insertion professionnelle des étudiants.


 

Partenaires
Musée et domaine national de Versailles, Centre de recherche du château de Versailles, Palais de la Découverte, Cité des Sciences et de l’Industrie, CNRS, Observatoire de Paris-Meudon, INRIA, Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, Centre Georges Pompidou, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Théâtre de l’Ouest Parisien, Institut d’Enseignement Supérieur et de Formation Professionnelle à la Communication, Institut Pratique du Journalisme de Paris, Institut National de Recherche Agronomique, Centre de Vulgarisation de la Connaissance, Scientipôle Savoirs & Sociétés, Abbaye de Port Royal des Champs, Parc naturel de la vallée de Chevreuse, Musée de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines, Conseil Général des Yvelines, etc.


 

Echanges internationaux
Le département SACIM est en relation étroite avec de nombreux grands organismes, structures internationales, et est au coeurs de projets européens et internationaux et de réseaux nationaux et internationaux. Pour ne citer qu’eux :

– Universita di Roma III
– autorité APSARA (Angkor, Cambodge)
– Laboratoire de Didactique et d’Epistémologie des Sciences (LDES, université de Genève)
– International Council of Museums (ICOM), Committee for Education and Cultural Action (CECA)
– Université Autonome de Barcelone
– Projet européen « TRAINing in MONumental HERitage »
– Forum UNESCO Université et Patrimoine
– Centre du Patrimoine Mondial (CPM) – UNESCO
– European Network of Cultural Administration Training Centres (ENCATC)
– Université d’Etat de Iakoutsk (République de Sakha, Fédération de Russie)
– Université de Corse Pasquale Paoli
– Université Cadi Ayyad de Marrakech (Maroc)
– etc.

Des échanges d’étudiants avec l’étranger sont possibles dans le cadre des stages, dans le cadre des échanges ERASMUS ou par le biais de conventions établies entre l’UVSQ et des universités, organismes ou institutions internationales.

Publicités